Je fabrique : DIY et tutos

Bicarbonate de soude, cristaux de soude et soude caustique : quelles différences et quels usages

Il y a quelques jours, j’animais un atelier “savon et lessive maison” pour une collectivité locale au nord de Lyon et alors que l’on personnalisait un savon solide, un enfant m’a demandé pourquoi on n’utilisait pas de la soude, comme pour la saponification ? Mais la soude, ça vient d’où ? Et la y’a du bicarbonate de soude, ça sert à quoi ? Bref, je me suis retrouvée face à un enfant de 10 ans, bien incapable d’apporter toutes les réponses à ses questions. J’ai donc décidé de faire mes recherches, d’éclaircir tout ça et de le partager avec vous. Voici un donc un petit récapitulatif pour y voir plus clair dans tous ces produits à base de “soude”.

NB : n’étant pas chimiste, je vulgarise les différentes lectures que j’ai pu faire mais toute précision est la bienvenue en commentaires.

Soude caustique et cristaux de soude : quelles différences ?

La soude caustique : qu’est ce que c’est ?

Commençons avec la soude caustique, aussi appelée hydroxyde de sodium où lessive de soude lorsqu’on la retrouve à l’état liquide. La soude caustique est obtenue après une transformation, c’est à dire qu’on ne la retrouve pas telle quel dans la nature. A travers l’histoire, il a existé plusieurs procédés de fabrication : combustion, purification de minéraux (sels notamment), combustion avec de l’eau de mer puis finalement, par électrolyse (activation électrique, procédé rendu possible grâce à l’invention de l’électricité).

C’est avec cette dernière méthode que l’on produit aujourd’hui 99% de la soude caustique.

La soude caustique : est-ce dangereux ?  

La soude caustique est un produit corrosif très puissant. Il n’est pas dangereux en soi. En le dosant de façon adaptée il peut même être comestible, en tant qu’additif par exemple, pour réguler l’acidité. En fait, la soude caustique est très soluble dans l’eau, voire avide d’eau. Lorsqu’elle entre en contact avec la peau elle va brûler nos tissus en les déshydratant. On comprend donc pourquoi le code du travail français interdit aux mineurs de fabriquer ou manipuler ce produit. C’est donc plutôt le dosage qui la rend dangereuse.

Il existe plusieurs solutions aqueuses ou sous forme de gel réalisées à base de soude caustique. C’est le cas des produits pour déboucher les canalisations. Si il vous reste une ancienne bouteille du fameux Destop, vous pouvez vérifier, la soude caustique fait bien partie des ingrédients, cachée derrière le terme “hydroxyde de sodium”. Bon alors, dans leurs recettes, il ajoutent également des tensioactifs histoire de “faire mousser”, où pour ajouter des parfums… Inutile et cher mais ce n’est pas le sujet.

Côté environnement, je n’ai pas trouvé d’informations fiables et documentées qui permettent d’établir le risque de la soude caustique sur l’environnement, une fois le produit utilisé. Wikipédia indique qu’elle augmente le PH de l’eau, provoquant un déséquilibre dangereux pour la faune et la flore mais sans citer de source… A suivre donc.

Bref, la soude, on la manipule avec des gants, des lunettes et on évite les contenants en aluminium et zinc (avec lesquels elle a une réaction violente).

La soude caustique, pourquoi faire ?

La soude caustique est un corrosif puissant : débouchage de canalisation, nettoyage en profondeur, traitement des eaux… Elle est utilisée dans des recettes de nombreux produits ménagers.

Toutefois, son usage le plus connu est celui de la création des savons saponifiés à froid. Les savons saponifiés à froid sont obtenus à partir de soude caustique et d’huiles et de beurres. Lors du processus de saponification à froid, l’intégralité de la soude est dissoute dans les corps gras. D’ailleurs, si on ajoute un peu plus d’huile ou de beurre par rapport à la soude, on obtient un savon surgras… logique en fait 🙂

Voilà pour la soude caustique. Place maintenant aux cristaux de soude.

Les cristaux de soude : polyvalents et naturels

Les cristaux de soude sont eux, d’origine naturelle. On les retrouve dans les gisements de natron (oui, bon, je ne sais toujours pas ce qu’est le natron, mais j’ai compris qu’on pouvait en trouver dans la terre quoi). On en trouve dans le Sahara, en Russie, en Afrique, en Californie et même sur Mars par exemple (bon, le nôtre est plus…local). On arrive aussi à le créer en laboratoire à partir de sel et de craie.

Mine de natron

Mine de Natron

Les cristaux de soude : est-ce dangereux ?

Les cristaux de soude ne sont pas dangereux pour l’environnement mais peuvent être irritants pour la peau, du coup on le manipule avec des gants.

Cristaux de soude : quelles utilisations ?

Les cristaux de soude sont plus puissants que leur cousin le bicarbonate de soude. On les utilise en complément des produits ménagers comme le liquide vaisselle où la lessive. Les cristaux de soude vont augmenter l’efficacité d’une lessive maison si on a de l’eau dure notamment.

Votre eau est-elle dure ? Voici la carte de la dureté de l’eau mais elle reste approximative et je vous conseille de vous rendre sur le site internet de votre service d’eau pour vérifier. Par exemple à Crolles (38), on est en département rouge alors que notre eau n’est pas si dure.

Dureté_de_l'eau_en_France.svg

Grâce à des procédés chimiques, les cristaux de soude permettent d’obtenir du bicarbonate de soude et du percarbonate de soude par exemple.

Pour aller jusqu’au bout des explications, les cristaux de soude ont une base moyenne (la base, c’est le PH) il peuvent hydrolyser et saponifier les graisses. En d’autres termes, les petits cristaux de soude prennent les graisses sur la vaisselle ou les habits et ils les transforment… en savon. Ces savons vont se mêler à l’eau (alors que la graisse n’est pas soluble dans l’eau) et partir avec les eaux usées. Plutôt cool non ?

Nous, on utilise les cristaux de soude dans notre fameuse recette de liquide-vaisselle. Pour la lessive, nous sommes encore en train de faire plusieurs tests, affaire à suivre…

Bon, vous suivez toujours ? On continue dans notre parcours du petit chimiste ? Je vous propose de partir à la rencontre du bicarbonate et du percarbonate de soude.

Le bicarbonate de soude : qu’est ce que c’est ?

Le bicarbonate de soude, est-ce que ce sont 2 cristaux de soude ? Ben oui, “bi” carbonate ? Je sors ? Bon trêve de plaisanteries, qu’est ce que la bicarbonate de soude que l’on voit partout dans les magasins bio ?

Le bicarbonate de soude se retrouve dans la nature, aux côtés des cristaux de soude. Sous forme de poudre plus ou moins pure, on la retrouve lors de l’évaporation de certains lacs par exemple ou dans les sources d’eau chaude ou sources thermales. Cela explique que les Egyptiens de l’Antiquité utilisaient déjà le bicarbonate de soude, comme dentifrice par exemple (trop forts ces égyptiens). Figurez-vous que même Michel de Montaigne raconte qu’une poudre blanche était récupérée de certaines sources d’eau chaude puis séchée et entubée pour être envoyée comme dentifrice.

citation michel de montaigne

En fait, Montaigne, c’était carrément un hipster, bobo, écolo non ? Bref passons 🙂

Depuis le milieu du 19e siècle, c’est par un procédé chimique que nous obtenons notre bicarbonate de soude, à partir de cristaux de soude justement.

Les différents usages du bicarbonate de soude

Il existe trois types de bicarbonate de soude : alimentaire, technique et médical. Pour la réalisation de cosmétiques (dentifrice, baumes…), préférez le bicarbonate alimentaire qui sera plus doux et surtout comestible.

Le bicarbonate de soude “technique” est réellement l’homme à tout faire de la maison : désinfectant, désodorisant, blanchisseur pour les dents comme le linge…

Pour voir en détail tous les usages du bicarbonate de soude, je vous invite à lire l’article d’Esra dédié au sujet ici.

De notre côté, passons au Percabonate de soude

Le percarbonate de soude : l’allié du linge plus blanc que blanc

Le percarbonate de soude est composé de cristaux de soude et de péryoxyde d’hydrogène, qui est un agent blanchissant. C’est pour cette raison que le percarbonate de soude est préconisé pour les lessives de linge blanc.

Ses propriétés blanchissantes en font un très bon remplaçant de l’eau de javel où encore du chlore. D’ailleurs, il a commencé à être utilisé dans les années 1960 lorsque les industriels cherchaient une alternative au chlore dans les lessives blanchissantes.

Ce qu’il faut retenir du percarbonate de soude est qu’une fois dissout dans l’eau il “libère” son agent blanchissant. De ce fait, si vous produisez une lessive liquide à base de percarbonate de soude, sachez que la réaction du percarbonate ne dure pas, votre lessive ne pourra donc pas se conserver. Préférez la sous forme de poudre pour une conservation bien plus longue.

Conclusion : mon ménager écologique, naturel mais avec précaution

Pour finir ce tour d’horizon des ingrédients utiles à un ménage zéro-déchet, je dirais que si je dois ne retenir qu’une chose, c’est que ces produits sont plus ou moins naturels, à manipuler avec précaution (gants, lunettes) et surtout qu’il vaut la peine de se renseigner sur leur usage et leurs propriétés plutôt que de suivre des recettes toutes faites (bon, ça fait 3 choses à retenir).

Par exemple, pour la lessive, je vais désormais préférer ajouter le percarbonate de soude en poudre directement dans la lessive plutôt que de l’ajouter à ma recette liquide.

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair. Je vous invite à apporter vos précisions et poser vos questions en commentaires.

Retrouvez tous les produits de la droguerie écologique ici :

4
Poster un Commentaire

2 Comment threads
2 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Defrene

Bonjour,
Tout simplement merci. Cela fait deux jours que je fais des recherches pour fabriquer mes produits d’entretien. Je me suis tout de suite posé une question. Quelle recette choisir ? Au vue du nombre de recette que j’ai trouvé je ne savais pas laquelle choisir. Et surtout je me demandais laquelle était vraiment efficace.
Je viens de supprimer tout les sites que j’avais mis de côté et je garde le votre.
J’ai une question ? est ce que vous avez d’autres recette pour d’autres produit ? pour le sol par exemple ? je ne trouve pas. Merci

Bonjour,

Merci pour votre retour sympathique ! Les recettes arrivent petit à petit sur le blog. En attendant je vous conseille vivement le livre « Greenwashing », celui-ci est notre bible en matière des produits d’entretien maison, il permet de comprendre la logique derrière la fabrication et l’utilisation des produits d’entretien fait maison. Vous pouvez l’acheter ici : https://mescoursesenvrac.com/eshop-zerodechet/librairie/greenwashing-fabriquer-ses-produits-menagers-cecile-berg

Sinon pour le sol le savon noir liquide dilué est très très bien 😉

Belle journée,

Esra

Zorha

Avez vous des recettes de shampoing solide Merci!

Bonjour,

On ne peut pas avoir les recettes des marques mais j’ai ma recette que je partage sur le lien suivant : https://mescoursesenvrac.com/a-recherche-cheveux-soyeux-suis-passee-shampoing-solide

Bonne fin de journée,

Esra