La boutique mes courses en vrac ouvre ses portes
Zéro-déchet : mode d'emploi

L’ouverture d’une épicerie vrac : les dessous de notre installation

Ca y’est, notre épicerie vrac et bio a ouvert ses portes ! C’est le début de l’aventure et la fin d’une longue période faite d’excitation, de frustration, de patience et de joie. Entre l’émergence du projet d’épicerie et l’ouverture des portes, il y a eu au moins 6 mois, sans compter le temps avant cela passé à rêver, imaginer le projet. Mais il faut savoir qu’entre le rêve et la réalité, il y a de nombreuses étapes à franchir.

Comme d’habitude, nous avons décidé de partager avec vous les coulisses de notre installation. Voici donc, selon moi, les 5 étapes principales de la création d’une épicerie vrac (et bio).

Etape n°1 : La recherche d’un local pour une épicerie vrac

Ca y’est, nous sommes décidées, il est temps pour nous de passer à la vitesse supérieure et d’ouvrir une épicerie vrac et bio physique. Nous proposons déjà des produits locaux, pourquoi ne pas permettre à ceux qui le souhaitent de venir les chercher directement en magasin ? Arriverons-nous à gérer la vente en ligne et la vente en boutique ? Avec un peu d’organisation, beaucoup d’énergie et d’envie, tout ça devrait être gérable. Bref, on se lance.

Lorsque vous en êtes à ce stade, vous entrez dans la première étape concrète du projet : trouver un local.

C’est le moment de se rapprocher des agences immobilières, des particuliers, sans oublier les pouvoirs publics. Les communautés de communes et d’agglomération sont en charge de l’immobilier professionnel sur leurs territoires. Vous pouvez donc les contacter pour vous informer des disponibilités et éventuellement bénéficier d’un petit coup de pouce. Certains territoires sont très incitatifs pour préserver le commerce de proximité. Par exemple, la ville de Grenoble propose une aide financière pour les travaux du commerce.

Mon conseil dans cette période est de bien fixer vos critères sur des informations objectives et non pas sur un ressenti. Votre épicerie doit avant tout être bien placée. Cela signifie qu’elle doit être :

  • proche d’autres commerces, si possible complémentaires au vôtre ;
  • bien desservie : transports en commun, parking etc. ;
  • visible : on pense souvent que parce que l’on est proche d’une avenue passante, on va réussir à capter l’attention des passants. Bien souvent, les passants ne prennent pas la peine d’aller dans les petites rues adjacentes et on se retrouve « presque » bien placé.

Pour nous, ce qui a été un critère déterminant, ce fut de se sentir bien dans le quartier choisi. Nous ne sommes pas du côté des grandes surfaces mais du côté de l’ancien centre-ville, proches des commerces de proximité. C’est un pari parce que nous perdons la visibilité des grands axes mais de l’autre, nous aimons venir à l’épicerie tous les jours.

devanture - mes courses en vrac

Enfin, nous avons choisi un local d’une bonne taille pour nous permettre de proposer des produits d’entretien, des cosmétiques, des fruits et légumes en plus de l’épicerie vrac. Pour nous, il était essentiel que le local puisse disposer d’une pièce fermée pour pouvoir y organiser un atelier de conditionnement, sorte de « salle blanche » où sont préparées les commandes pour la vente en ligne.

Après plusieurs semaines de recherche, c’est finalement des participants à un atelier « création de cosmétiques maison » que nous animions qui nous ont parlé d’un local disponible. Nous l’avons visité et ce fut le coup de coeur immédiat.

Nous sommes donc passé à l’étape n°2.

Etape n°2 : Le plan de financement prévisionnel

Ca y est le local est trouvé, il est temps de passer aux choses sérieuses. Le plan de financement prévisionnel est un outil qui permet de se projeter mais aussi d’aller chercher des aides financières, des prêts et globalement de rassurer votre bailleur.

Nous avons utilisé un outil gratuit nommé « Wikicréa » qui permet, en remplissant quelques cases, d’avoir un plan prévisionnel adapté aux attentes des comptables et des banquiers.

Durant cette étape, plus rébarbative, nous avons eu la chance de rencontrer l’organisme Initiative Grésivaudan Isère (IGI). Émanation de l’association France Active, IGI accompagne les créateurs d’entreprises en leur proposant des prêts d’honneur. Constitué de chef(fe) d’entreprises, le comité en charge de l’obtention du prêt vous pose de nombreuses questions pour évaluer votre projet. C’est une étape importante et que j’ai trouvé très enthousiasmante. Nous avons rarement l’occasion de se confronter aux avis de personnes plus expérimentées prêtes à vous conseiller.

Plan de financement épicerie vrac - mes courses en vrac

Nous lors de l’obtention du prêt

En parallèle des différentes aides disponibles, il faut obtenir un prêt bancaire. La banque éthique NEF, par exemple, a noué un partenariat avec le réseau VRAC (sorte de syndicat de la filière du vrac) pour favoriser le financement d’épiceries vrac. Pensez-y 😉

Voilà pour l’étape financière. Une fois tout cela validé, on passe au concret : qu’est ce que je vais proposer en magasin ?

Etape n°3 : Le choix des fournisseurs & producteurs

Avec Esra, nous souhaitons à travers notre épicerie 2.0 proposer un mode de vie alternatif : relocaliser l’agriculture, favoriser les circuits-courts, placer l’humain au coeur de la relation et soutenir une agriculture raisonnée et donc biologique (mais la vraie bio).

Bref, nous avons passé beaucoup de temps à identifier les producteurs et les fournisseurs qui nous semblent correspondre à nos valeurs.

Pour l’épicerie sèche, nous avons rencontré certains problèmes tout de même : les petits producteurs autour de nous n’ont pas toujours une production suffisante pour fournir une épicerie.  Dans ces cas là, on regarde un peu plus loin jusqu’à trouver un producteur capable de nous fournir.

Bonbon vegan et bio happy hours

Les bonbons bio et vegan de Happy hours en Provence

Pour les produits frais, nous avons tout simplement fait le tour de tous les marchés de producteurs du coin. Nous avons rencontré de nombreux producteurs et cela nous a permis de discuter directement avec eux et de choisir nos partenaires.

Enfin, pour les cosmétiques et les produits d’entretien, nous avons privilégié l’efficacité des produits : recettes, ingrédients, résultats, odeur etc. Nous nous sommes limitées à la France bien sûr mais nous avons parfois privilégié des cosmétiques de Bourgogne plutôt que des cosmétiques locaux, tout simplement parce que nous les trouvions plus efficaces.

Silos et bacs à vrac applymage

La recherche de fournisseur est probablement le moment le plus enthousiasmant de tout le processus. C’est le moment où l’on peut réellement faire changer les choses, où l’on peut favoriser l’économie locale, les petits artisans et proposer une réelle alternative à la consommation industrielle. je vous conseille donc d’y apporter beaucoup de soin, d’attention et donc de temps.

Dans les fournisseurs, il faut également intégrer les fournisseurs du mobilier. Nous avons fait le choix de la société Applymage, basée en Rhône-alpes et qui propose des silos Made in France ! Laurent et Bénédicte se sont pliés en quatre pour nous permettre d’ouvrir dans les temps et grâce eux nous avons des beaux silos très pratiques !

Ça y’est, nous pouvons passer à la prochaine étape : les travaux et l’installation.

Etape n°4 : Les travaux, l’aménagement et l’ouverture d’une épicerie vrac

Pour nous, il était important que le local soit à l’image de tout le soin que nous prenons dans le choix de nos produits : sain, propre et authentique.

Nous avons choisi des matériaux naturels que nous avons customisés nous-mêmes : tout est en pin naturel. Nous avons ensuite teinté les meubles en fonction de nos goûts et de l’ambiance que nous souhaitons donner au magasin.

Esra en pleine peinture de l’arrière de la boutique

Lors des travaux, il faut bien sûr penser à la praticité du chemin au sein du magasin mais également aux normes de sécurité et d’hygiène qui s’imposent. Par exemple, nous avons utilisé de la peinture apte au contact alimentaire pour les lieux en contact avec la nourriture.

Durant cette étape, nous avons la chance d’être accompagnées par nos proches pour réaliser tous les travaux. Nous avons passé plus de 2 semaines à tout refaire à l’intérieur. Entre nous, heureusement que nos proches étaient là pour nous guider parce que les choses sont parfois plus compliquées que prévu.

La team Mes courses en vrac lors du ponçage de la devanture ! 2 jours de ponçage tout de même 🙂

Le moment de l’aménagement intérieur est un des plus fun de tout le processus : étiquettes, disposition, mise en rayon… Le magasin prend forme et c’est notre rêve qui devient réalité en même temps !

Il reste une dernière étape : le faire savoir !

Etape n°5 : Faire connaître son épicerie vrac

C’est l’étape actuelle pour nous : tout est ouvert, tout est prêt, il nous faut maintenant nous faire connaître.

Nous souhaitons éviter au maximum l’édition de flyers et autres prospectus qui créent des déchets. Pour autant, le flyer reste un bon moyen de se faire connaître. Pour limiter leur impact, nous essayons de faire des flyers les plus « intemporels » possible et d’inviter les gens à le prendre en photo plutôt qu’à le prendre et finir par le jeter.

La boutique mes courses en vrac ouvre ses portes

Il existe aussi le fameux papier plantable, que nous utilisons pour nos mots de remerciements. C’est un papier ensemencé qui laisse pousser des fleurs et des légumes lorsqu’on le met en terre. Joli et original, c’est une alternative au papier traditionnel.

Internet reste également une ressource importante également : réseaux sociaux, blog, partenariats etc.

Enfin, nous comptons beaucoup sur le bouche-à-oreille pour faire connaître notre concept original mais à la fois tellement traditionnel. Les premiers clients du magasin nous ont déjà fait part de leur joie de retrouver des habitudes de consommations perdues.

A tous les lecteurs qui sont arrivés jusqu’ici, je vous propose une 6ème étape secrète : apprécier chaque instant de l’aventure.

Etape n°6 (secrète) : apprécier chaque instant

Que ce soit pour Esra comme pour moi, l’ouverture d’une épicerie vrac et bio n’était pas vraiment ce à quoi nous nous destinions. Après une thèse pour Esra et un poste d’accompagnatrice de startup pour moi, notre épicerie vrac est un vrai choix, l’incarnation de notre volonté de trouver notre place dans cette société et de contribuer aux changements inévitables de nos (mauvaises) habitudes de consommation.

C’est donc un saut dans le vide, une véritable aventure, un challenge professionnel et un pari personnel. Nous avons entrepris Mes courses en vrac avec passion et une énergie folle.

Dans les moments difficiles (car il y en a), la clé a été pour nous de nous rappeler pourquoi nous avions fait ce choix et de profiter de chaque instant, même les plus durs. Comme on l’entend souvent :

le plus important n’est pas la destination mais le chemin parcouru pour y arriver. 

Voilà pour les coulisses de notre installation. J’espère que ce post aidera tout ceux qui nous écrivent tous les jours pour nous partager leur envie de se lancer, eux-aussi dans la création d’une épicerie vrac.

Si vous avez des questions, contactez-nous, nous serons ravies de partager notre expérience avec vous.

On profite de cet article pour remercier chaleureusement tous ceux qui nous ont aidées, de près comme de loin ! Grâce à vous ces mois de travail ont été un vrai plaisir et nous sommes heureuses d’avoir pu partager cette aventure avec vous, c’est de loin notre plus belle récompense !

Ps : un petit souvenir de notre soirée « montage du meuble de caisse » avec notre menuisier de l’année 😉

 

4
Poster un Commentaire

2 Comment threads
2 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Delphine S

C’est quoi l’adresse ?

Bonjour Delphine,

Nous sommes en face de la Mairie de Crolles, au 45 rue du 8 mai 1945 38920 Crolles.

A bientôt 🙂

Esra

hayat.mana

Un seul mot Bravo !!!! Ça donne vraiment envie de faire pareil !