Noël écolo
Zéro-déchet : mode d'emploi

Comment faire accepter à ses proches ses convictions zéro déchet à l’approche des fêtes ?

Ça y est, nous sommes fin prêts à passer des fêtes de fin d’année durables et responsables. Un Noël écolo, comme diraient nos proches. Sous notre sapin en palettes de récup’, des cadeaux chinés chez Emmaüs bien emballés dans des furoshikis, ces papiers cadeau zéro déchet en tissu imprimé. Côté cuisine, on s’est mis au green : exit les toasts de foie gras, bonjour les blinis de sarrasin à la tapenade ! La dinde aux marrons n’est plus qu’un lointain souvenir qu’on ne regrette absolument pas au vu de ce délicieux risotto au gorgonzola, aux pommes et aux noix. Et que dire de la bûche non glacée (ni surgelée) fourrée aux marrons du jardin que vous avez cuisiné avec amour pour le dessert ?

Allez, on arrête de vous faire saliver, place aux arguments de choc qui rabattront le caquet à vos proches pas toujours coopératifs. Voici quelques pistes pour faire accepter à votre entourage votre Noël écolo. Et peut-être les convertir eux aussi, sait-on jamais…

« Pas de jouets pour les enfants, c’est d’une tristesse ! « 

Vos parents sont tellement heureux d’avoir un petit enfant à gâter qu’ils ne renoncent pas à dévaliser les magasins de jouets industriels aux emballages plus plastifiés les uns que les autres. On leur explique calmement que d’une, le plastique, c’est mauvais pour la santé, votre rejeton n’étant pas à l’abri de porter à la bouche tout ce qui lui passe sous le nez. De deux, que le jouet en question sera certainement très vite oublié au profit d’une nouvelle trouvaille. Un cercle vicieux infernal, en somme. Le fait est que vous avez déjà trouvé le parfait cadeau zéro déchet : un abonnement illimité à la patinoire, ce terrain de jeu que votre bambin affectionne tant. Et s’ils y tiennent vraiment, proposez-leur le compromis du cadeau d’occasion.

Noël écolo

« Tu ne manges toujours pas de viande ? Tu prendras bien un peu de foie gras quand même, c’est exceptionnel »

Non, votre décision d’arrêter la viande n’est pas une lubie temporaire. Un Noël écolo qui vous aurait pris d’assaut du jour au lendemain. Dommage que vos proches ne soient pas capables de comprendre votre positionnement. Vous voyez déjà votre grand-mère tiquer suite à vos refus consécutifs devant ses toasts au foie gras. Pour sa gouverne, vous pouvez lui répliquer que le gavage d’oie est un crime contre le règne animal (toujours impuni) auquel vous ne voulez pas contribuer. Le concept ? Enfoncer un tube de métal de 30 centimètres dans la gorge des pauvres bêtes. Puis, pour les contraindre à délivrer ce délicieux pâté qu’on tartine sur ses toasts l’air de rien, elles doivent ingérer une telle quantité de nourriture que leurs foies finissent par atteindre 10 fois leur taille normale. Vu sous cet angle là, il serait inhumain de ne pas vous comprendre.

« Tu ne vas pas refuser mon cadeau tout de même ? »

Les cadeaux matériels ne font pas le bonheur, voilà ce que vous pouvez répliquer si on ne vous ne lâche pas la grappe. Vos parents, beaux ou grands-parents commencent à vous travailler dès le mois de novembre en sondant vos envies ? Vous n’êtes pas obligé(e) de gâcher leur plaisir d’offrir. Lancez-leur plutôt des idées de cadeaux immatérielles comme un weekend à la montagne, un séjour insolite ou un abonnement à la salle de gym.

Noël écolo

« Un cadeau d’occasion, tu n’as plus les moyens ? »

Les cadeaux de seconde main n’ont rien à voir avec le budget de chacun. Certes ils ont l’avantage d’être moins chers à l’achat, mais ne signifient pas pour autant un manque de respect. Bien au contraire ! Le temps que vous passez à trouver un cadeau qui correspond à vos proches est bien plus flatteur qu’aller se décharger sans idées, dans un centre commercial aseptisé à coup de sans contact ! Votre belle mère médisante achète-t-elle ses voitures neuves, peut-être ?

« Pourquoi tu n’as pas fait de sapin ? »

Ben oui c’est vrai ça, il est passé où le sapin Nordman acheté chez Ikea ? Pourtant, vous en avez bien un, d’arbre de Noël, au cas où votre petite cousine vous ferait la tête. C’est juste qu’il n’a pas été arraché de sa forêt d’élevage et trimbalé dans un camion polluant depuis les hautes plaines de Suède… Et que vous pourrez le réutiliser l’année prochaine, vous. (Au lieu de le laisser dépérir dans votre salon un mois seulement après achat). Car le vôtre, il est en palettes de récup’ et c’est vous qui l’avez fabriqué avec amour et fierté ! Oui Môsieur.

Alors, prêt(e) à se jeter dans l’arène ?

Noël écolo

Crédits : Pexels

Un Noël écolo, c’est aussi un Noël plus heureux. Retrouvez la joie de partager des moments simples en famille ou entre amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.