Choisir son thé - variétés et bienfaits des thés
Courses en vrac & conservation

Thé verts, thés noirs, thés rouges… Choisir son thé – variétés et bienfaits des thés

Le thé est la deuxième boisson préférée des français et personnellement, c’est celle que je préfère. J’achète toujours mon thé bio en vrac et c’est un véritable moment de plaisir. C’est la boisson hivernale de référence, le thé nous réchauffe et nous offre une pause fruitée, acidulée, douce, épicée… Il existe une infinité de parfums et de nombreuses variétés. Il est apprécié pour sa saveur mais aussi pour ses vertus thérapeutiques. Aujourd’hui, je vous propose une voyage au coeur des saveurs et à travers les continents pour découvrir tout ce que vous ne savez pas encore sur les thés. L’objectif ? Avoir un guide pour choisir son thé.

Choisir son thé bio en vrac - femme dégustant du thé

Le thé bio contaminé : ai-je des raisons de m’inquiéter ?

Avant d’aller plus loin sur les types de thés et leurs secrets, un petit mot sur la polémique qui enfle autour du thé ces derniers temps. Selon une enquête de 60 millions de consommateurs, plusieurs grandes marques proposent du thé contenant des traces de pesticides, d’arsenic voire d’aluminium.

Choisissez le bio et en vrac

Avant de s’affoler, dites vous bien que d’une part, ces traces ont été retrouvées dans des proportions résiduelles et leur niveau est en dessous des niveaux légaux. Ensuite, et là c’est un avis plus personnel : ne prenez pas de thé de grandes marques, encore moins de marques distributeurs et jamais en sachet. Voilà qui est dit ! Lorsqu’il s’agit de choisir son thé, préférez le thé bio en vrac : bio pour la préservation des saveurs, de l’environnement et des agriculteurs et en vrac pour le zéro-déchet, le plaisir d’avoir plein de pots de thé sur son étagère et la possibilité de choisir sa quantité.

Passons maintenant aux choses sérieuses, le thé, c’est quoi ?

Fabrication du thé : d’où ça vient ?

Le thé est une boisson aromatique obtenue en infusant des petites feuilles séchées et des bourgeons de théier, un arbuste à feuilles persistantes et originaire d’Asie. Les meilleurs thés sont obtenus par la cueillette des bourgeons et des feuilles des premières pousses.

Les variétés de thé : une question d’oxydation

Ce qui va distinguer les thés les uns des autres c’est le degré d’oxydation que subissent les feuilles de théiers pendant le processus de fabrication. Les feuilles sont plus où moins oxydées – donc noircies – pour obtenir différents types de thé. Par exemple, les feuilles des thés verts et blancs sont moins (voire pas) oxydées alors que celles du thé noir, du thé Oloong ou du thé rouge le sont. L’oxydation, c’est le phénomène qui fait que votre pomme à moitié croquée devient noire lorsqu’elle est laissée à l’air libre, vous m’suivez ?

Chaque thé pourra ensuite être proposé nature (sans ajouts), mélangé à d’autres thés de type ou de jardin différents ou parfumé par l’ajout de fruits séchés, pétales de fleurs, épices ou arômes naturels. La sélection des meilleurs jardins et l’appréciation des différents mélanges requièrent un savoir-faire particulier, c’est le rôle des sommeliers en thé.

Maintenant qu’on a compris comment ça marche, je vous emmène découvrir leurs bienfaits pour mieux choisir son thé.

Blanc, vert, noir : focus sur les thés et leurs bienfaits pour mieux choisir son thé

Choisir son thé - les variétés et les bienfais du thé

Le thé est riche en théine est a donc un effet stimulant. Mais le thé est également riche en théobromine et théophylline, des substances stimulantes, en fluor, en acide oxalique ainsi qu’en polyphénols, flavonoïdes et catéchines, des molécules anti-oxydantes. Le thé peut aussi posséder des tanins, comme le vin, responsables de son amertume. Il est utilisé depuis des siècles par les civilisations orientales en médecine naturelle pour ses propriétés thérapeutiques. Chaque thé a des vertus, des goûts, des odeurs particulières. Faisons donc un petit tour d’horizon qui nous aidera, je l’espère, à mieux choisir.

Le thé vert : le plus commun et le plus doux

Le thé vert est peut-être le plus populaire d’Asie. Il s’obtient sans oxydation des feuilles. Il contient des catéchines et des isoflavonoïdes, à l’origine de son pouvoir antioxydant. C’est pour cela qu’il est réputé pour prévenir le vieillissement prématuré des tissus corporels. Il peut être consommé “nature” ou aromatisé. Notons par exemple le thé vert parfumé aux fleurs de Jasmin. Un thé aux notes asiatiques à la fois très doux et parfumé.

Le thé blanc : moins connu mais tout aussi puissant

Assez peu connu en occident, le thé blanc est obtenu à partir de feuilles à peine oxydées (jusqu’à 12%) et des pousses les plus jeunes de la plante. Il n’est donc cueilli que quelques jours par an. Délicat, il est dit que le thé blanc contient plus de polyphénols que le thé vert. Il serait donc un antioxydant encore plus puissant.

Il n’est pas étonnant qu’il soit rare… et cher.

Le Thé Oloong où le thé bleu

Bon, quand on commence à aborder le thé Oloong, c’est que l’on commence à devenir un petit spécialiste du thé. Pour entrer dans la confrérie, il faut aussi connaître son petit nom : “Wulong”ou “thé-bleu”. Son goût est assez particulier, proche de celui des fruits frais. Il est lui aussi riche en substances antioxydantes. La légende raconte qu’un récoltant à vu surgir un dragon noir d’un théier dont les feuilles ont ensuite donné les notes boisées de châtaigne et de noisette du Oloong.

Le Thé noir : le plus costaud

Le thé noir est le thé issus des feuilles les plus oxydées et donc avec le moins de vertus thérapeutiques. Il va donc avoir une saveur plus prononcée, une couleur plus foncée et il sera un peu plus amer (surtout si on l’infuse trop longtemps). Souvent de moins bonne qualité il vaut mieux l’acheter en vrac et parfumé. Le plus célèbre des thés noirs est sans doute l”Earl Grey” à la Bergamote. L’histoire raconte que le comte Grey (dit “Earl Grey » en British) était en Chine et qu’un de ses serviteurs aurait alors ajouté une tranche de Bergamote à son thé. La surprise est réussie, le comte ramène la recette avec lui et la transmet à une grande maison de thé anglaise. Les légendes sont nombreuses autour de cette histoire et on ne sait pas vraiment ce qu’il faut croire. Ce qui est sûr, c’est que l’Earl Grey est une valeur sûre. Dans le magasin, nous le proposons bio et mélangé avec des fleurs de bleuets.

Le Thé rouge : une brûle-graisse puissant ?

Attention, le thé rouge ne doit pas être confondu avec le Rooibos qui lui, n’est pas du thé. Le thé rouge est aussi appelé Pu-Erh et les feuilles sont oxydées naturellement. En Occident, où il est très méconnu, nous l’appelons aussi thé noir. Mais en Asie, le thé rouge est appelé “Thé des empereurs” tant ses vertus sont réputées nombreuses. Il est très fort et “terreux”, c’est un peu le doyen des thés quoi. En fait, il existe beaucoup de mythes autour de ce thé, notamment parce qu’il est originaire des régions montagneuses du Yunnan, au sud de la Chine et qu’il y est conservé dans les cavernes de la montagne pendant de longues années. Ce thé aurait des vertus médicinales plus qu’arômatiques.

Attention toutefois à ne pas en abuser (non, boire uniquement du thé rouge ne vous fera pas perdre 5 kilos en une semaine, sorry…).

Tableau récapitulatif des types de thés et de leurs bienfaits

CHoisir son thé - vrac et bioDans tous les cas, le thé est connu pour avoir des vertus antioxydantes, anti-inflammatoires, anti-cancer et il protégerait le système vasculaire. Aussi, le thé atténuerait le stress ainsi que les méfaits d’un excès d’alcool et favoriserait la digestion. Mais tous les thés n’ont pas les mêmes vertus. Focus sur les bienfaits selon le type de thé.

Précautions : Attention, ce tableau ne remplace en aucun cas un avis médical. Il peut être utilisé dans le cadre d’un régime alimentaire préventif.

Aussi, le thé a des vertus amincissantes à condition de le boire sans sucre 😉

 

 

Type de thé

Degré d’oxydation des feuilles Caractéristiques

Bienfaits

Thé vert Non-oxydé
  • Répandu
  • Doux
  • Peut-être mélangé où consommé nature
  • Ne se conserve pas longtemps et à l’abri de la lumière
  • Antioxydant
  • Réduction des risques de cancer du sein, du poumon, de l’estomac, de la prostate et du côlon
  • Réduction du risque d’accidents cardiovasculaires
  • Perte de poids et réduction du taux de cholestérol.
  • Antidiabétique efficace
  • Stimulant et antistress
  • Prévient la grippe et le rhume : stimulation du système immunitaire.
  • Lutte contre le vieillissement et les troubles cognitifs.
Thé blanc Très faible oxydation, environ 12%
  • Très délicat et subtil
  • Rare et cher (le Caviar du thé en quelques sortes)
  • Antioxydant plus puissant que le thé vert
  • Antioxydant puissant, lutte contre le vieillissement
  • Amélioration du niveau de cholestérol dans le sang
  • Prévention du risque de cancer
Thé Oloong ou « bleu-vert » Semi-oxydation, pouvant aller jusqu’à 70%
  • Son nom signifie “dragon noir”
  • Si populaire en Chine que McDonald en propose dans ses restaurants
  • Pauvre en caféine
  • Sans amertume
  • Antidépresseur, anxiolytique, sédatif
  • Réduction du risque d’infarctus et autres maladies cardiovasculaires.
  • Peut aussi avoir un effet sur le taux de cholestérol
  • Perte de poids
Thé Noir Oxydation complète
  • Souvent de moins bonne qualité
  • Amertume possible
  • Moins de qualités thérapeutiques car l’oxydation est complète
  • Le plus chargé en théine
  • Réduction du risque de maladies cardiovasculaires en stimulant le cœur et protégeant les parois internes des artères.
  • Stimulation du système nerveux grâce aux méthylxanthine.
  • Excitant (à éviter le soir)
Pu Er Oxydation naturelle pendant une longue période
  • Thé mythique très utilisé en médecine naturelle (depuis longtemps)
  • Perdre du poids, facilite la digestion des graisses
  • Amélioration de la digestion
  • Renforcement du système immunitaire
  • Stimule le foie

 

L’origine des différents types de thés

Choisir son thé bio en vrac - les différents types de thé

Source : Lupicia

Rooibos, tisanes, Orzo : des thés qui n’en sont pas

Souvent, on a tendance à confondre toute plante qui aromatise de l’eau avec du thé. Pourtant il existe d’autres plantes, bien spécifiques et aromatiques, qui ne sont pas du thé. Parmi les plus notables, on retrouve le Rooibos, les tisanes et l’Orzo (issu de l’orge).

Voici quelques raisons qui peuvent vous pousser à vous orienter vers ces plantes :

  • C’est délicieux
  • Les plantes n’auront pas l’amertume que peut avoir le thé (attention toutefois, l’amertume peut être liée au fait que vous avez trop laissé infuser votre thé)
  • Elles ne contiennent pas de théine et ne sont donc pas excitantes
  • Le thé, ingéré en grande quantité (1,5L par jour) peut empêcher l’assimilation de fer par l’organisme

Sur l’e-shop de Mes courses en vrac, nous avons commencé par vous proposer 4 thés différents, tous sélectionnés avec soin :

Sources :

Lupicia

Améliore ta santé

Réponses bio

Images : pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.